Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 11:48

Si la République ne va pas vers les français issu de l'immigration et des habitants des quartiers populaires, alors nous irons à ELLE... 

Pour la plupart d'entre vous, vous me connaissez, ainsi que mes engagements associatif, citoyen et politique.

Je suis asniérois depuis toujours et pour longtemps, je l'espéres...


Faut-il créer un réel rapport de force, pour peser et exister dans le débat public?

Pour cela, Il nous faut une équipe, des personnes convaincues dans le long terme, prêtes à donner de leur temps mais aussi de leur argent car sans un minimum de moyen et de sacrifice rien ne pourra se faire.

Sans ces préalables nous continuerons à parler dans le vide et à « mendier » auprès des élus et des autorités pour obtenir notre droit le plus légitime.


A commencer par le Respect et la Considération.

 


Quelques chiffres, sur les 520 000 conseillers municipaux élus en 2008 en, seuls 2000 sont des candidats de la « diversité », soit 0,4 % (900 pour l'UMP, autant pour le PS). Sur les 3800 conseillers généraux élus, seuls 14 sont issus de la diversité.

 

Je vous invite à regarder et ECOUTER cette vidéo de Vincent Geisser Politologue et chercheur au CNRS...Effarant!

 

"La diversité ": Quelques épices orientales sur un cassoulet
par oumma
 


Ce blog se veut anti pensée unique, qui parle de citoyenneté, du vivre ensemble et qui dénonce toutes formes de discrimination.
Pas évident de faire de l'éducation civique avec tous ces compresseurs politiques qui enlisent petit à petit la machine démocratique.
La délinquance politique ne cesse de sévir (lobbyng, clientélisme, corruption, carriérisme, coups bas, copinage, infractions diverses...). La Langue de bois est devenue  sport nationale.
La France est mal, nos élus nous ont longuement mené en bateau depuis des décennies.

Exprimons notre mécontentement via les urnes de manière Massive et Historique.

Il est temps de repenser l'avenir de ce pays. Trop d'injustices, trop de pauvres, trop de chômeurs, trop de pollueurs, trop de fachos, trop de technocrates, trop de bullocrates, trop de gâchis...

 

VOTER est un acte de conscience qui engage individualement chaque citoyen.
Par le biais de ce blog vous pouvez venir réfléchir à nos cotés pour un avenir plus humain, plus juste, plus respirable..., plus sympas.
Vous pouvez critiquer, commenter, faire des propositions et même vous engager...

 


A l’initiative du Mouvement « Agir Pour la Citoyenneté »,  plus de 300 intervenants et habitants des quartiers populaires du territoire national, se sont réunis,( j'y étais) le samedi 26 novembre 2005 au Sénat, pour un Parlement des Banlieues réussi parce que mobilisateur et force de propositions.
 
Jeunes des quartiers, parents, universitaires, enseignants, chefs d’entreprises, responsables associatifs ont ainsi débattu pour l’élaboration d’un plan d’actions constitué de 19 propositions avec un mot d’ordre clair : les responsabilités sur la situation de nos quartiers sont partagées.
 
Ainsi, si l’Etat Républicain doit assumer les erreurs politiques commises au cours des 30 dernières années, les habitants des quartiers doivent aussi se prendre en main, sortir de toute approche victimaire ou misérabiliste pour entériner clairement que le retour de la responsabilité individuelle permettra d’améliorer les conditions de vie de plus de 6 millions de personnes qui vivent dans des quartiers dits « sensibles ».
 
Les propositions élaborées par le Parlement des Banlieues s’articulent autour des orientations suivantes :
  • Rompre avec la logique des ghettos sociaux- ethniques qui frappe nos quartiers populaires.
  • Eradiquer l’inactivité, le chômage de masse (40%) et les phénomènes d’oisiveté qui nourrissent  la désespérance pour faire le jeu de l’économie souterraine. 
  • Marquer une exigence forte dans le domaine de l’Education pour mettre chaque acteur, habitant des quartiers et parents en premier lieu, face à leurs responsabilités.  
  • Veiller à la mise en place d’une démarche de professionnalisation des acteurs publics (police, école, service public de l’emploi) et associatifs qui interviennent dans les quartiers.  
  • Clarifier la sémantique politico- médiatique pour éviter la stigmatisation et le renforcement des préjugés fondés sur l’origine ethnique des habitants des quartiers.
 
Les Propositions du Parlement des Banlieues seront transmises au gouvernement, à l’opposition, au MEDEF et aux organisations syndicales pour favoriser la mise en place d’un plan d’urgence destiné à aller à la reconquête de nos quartiers avec un esprit républicain.
Elles sont au nombre de 19 et concernent 5 grands axes:
 
.
 L’Education.

1.
      Transformer les écoles situées en Zone d’Education Prioritaire (ZEP) en Pôles d’Excellence Educatif (PEE) avec des classes composées de 18 élèves maximum, des enseignants formés et  expérimentés. Nous demandons à ce que l’accompagnement scolaire soit assuré par l’Education Nationale en partenariat avec des structures associatives de quartiers. Nous demandons également l’intégration de cycles de réussite comme, notamment, des classes de préparation à l’accès aux grandes écoles.

2.
      Réviser la carte scolaire sur la base d’un nouvel objectif affiché : la mixité géographique. Celle-ci imposera naturellement les règles de mixité sociale et culturelle indispensables pour renforcer l’Ecole Républicaine.

3.
      Réformer en profondeur les structures locales chargées de l’Orientation Scolaire avec la création d’Instances de pilotage et d’Orientation quadripartites composées de parents, d’enseignants, de professionnels de l’accompagnement scolaire et d’acteurs économiques.

4.
      Supprimer la sectorisation universitaire afin de favoriser le brassage des populations estudiantines.
 
L’Emploi.

5.
      Exonérer de charges patronales toutes entreprises qui embauchent un jeune de -30 ans issu d’un quartier prioritaire (exonération sur 3 ans).

6.
      Créer le dispositif des Emplois Seniors destinés à redonner une place et une dignité à des parents (+ de 45 ans) en proie au chômage ou à l’inactivité. Ce dispositif s’appuiera, à l’instar de ce qui a été mis en place pour les emplois- jeunes sur des aides de l’Etat et un allègement de charges et sera destiné aux bailleurs, collectivités locales et territoriales.

7.
      Mettre en place un suivi et un accompagnement individualisé vers l’emploi des jeunes diplômés des quartiers populaires. Ces derniers doivent devenir des exemples de réussite aux yeux des plus jeunes.

8.
      Développer la mise en place de Bus d’aides à la création d’entreprises qui sillonneraient les quartiers pour conseiller et faciliter l’aboutissement de projets économiques et faire naître un esprit d’initiative auprès des habitants des cités. Action mise en place à l’échelle régionale, en partenariat avec les CCI, les Conseils Généraux et les Conseils Régionaux.

9.
      Etendre les dispositions de la loi sur les nouvelles régulations économiques sur la notation des pratiques sociales des entreprises en matière de diversité à l’embauche et de gestion des compétences. Mettre en place un palmarès des entreprises citoyennes pour sortir du simple affichage et des stratégies de marketing social utilisées par certaines entreprises signataires de la charte de la Diversité
 
Le Logement et  l’urbanisme.

10.
   Renforcer le régime de pénalisation pour non respect des dispositions de la loi SRU sur le logement social. Aller de la remise en cause des dotations publiques à des sanctions pénales conduisant à l’inéligibilité des responsables politiques qui n’engagent pas de programme de construction progressif pour respecter la loi SRU;

11.
   Imposer l’anonymat des demandeurs de logements dans les commissions d’attribution des Offices HLM, SA et SARL. 

12.
   Ouvrir la composition des commissions d’attributions de logements sociaux à une représentation des habitants obligatoire.

13.
   Intégrer dans tout projet de construction de logements sociaux une phase de concertation préalable entre rénovation urbaine, politique environnementale, déploiement des infrastructures et transports publics.
 
La professionnalisation des intervenants publics et privés dans les quartiers.

14.
   Mettre en place un système de primes et de bonification salariale pour les agents des services publics (Education, Police Nationale, Services Public de l’Emploi…) intervenants en zones sensibles ;

15.
   Intégrer dans le cadre statutaire de la Fonction Publique Territoriale les animateurs sociaux des structures associatives subventionnées agissant dans le domaine de l’Education, de l’accès à l’Emploi, de la prévention de la délinquance ou de la médiation. Processus de validation des acquis de l’expérience et cursus de formation obligatoires pour intégrer ce nouveau statut.

16.
   Créer des Points Accueils Parents permettant de mettre ne place des actions de médiations parentales en temps réel, de responsabiliser les parents démissionnaires, d’aider ceux qui sont dépassés par les évènements. Positionner cette structure en interface de l’Education Nationale, de la Justice et des services sociaux si les parents ne répondent pas aux sollicitations de ces institutions.

17.
   Instaurer un plan de formation obligatoire relatif à la vie des quartiers au bénéfice des intervenants publics et associatifs dans les quartiers populaires.
 
L’image et la sémantique.
 
18.   Mettre en place un régime de sanctions pénales, dans le cadre de la loi relative à la lutte contre toutes les discriminations, dès qu’il est fait publiquement mention des origines ou des appartenances de quelque nature que ce soit dans toute communication officielle et dans les médias. Nous demandons l’intervention du CSA et un suivi plus rigoureux de cette structure sur les dérives sémantiques répétées des médias en général (la précision « un français d’origine Algérienne » dans la page des faits divers ou « les jeunes Beurs » pour nommer les jeunes français habitants les quartiers…).

19.
  
Abroger la loi du 23 février 2005 sur la colonisation et lancer une campagne nationale d’intérêt général sur les bénéfices tirés par la société française des différentes époques d’essor des immigrations.

Partager cet article

Repost 0
Published by Républicain - dans éducation
commenter cet article

commentaires

rénov 22/10/2011 21:26



A voir http://www.banlieue-de-la-republique.fr/



RNV en musique.

Les musiques illustre parfois nos articles.