Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 août 2009 4 20 /08 /août /2009 12:20

Des salariés menacent de polluer la Seine

NOUVELOBS.COM | 20.08.2009 |

Une cinquantaine d'employés de la société de transport Serta de la Vaupalière, près de Rouen, menacent de déverser 8.000 litres de produits toxiques dans la Seine s'ils n'obtiennent pas 15.000 euros de prime de licenciement.

Le pont de Tancarville au-dessus de la Seine (AFP)

Le pont de Tancarville au-dessus de la Seine (AFP)

Une cinquantaine de salariés de la société de transport Serta de la Vaupalière près de Rouen (Seine-Maritime) menacent depuis mercredi soir de déverser plus de 8.000 litres de produits toxiques dans la Seine s'ils n'obtiennent pas les 15.000 euros de prime de licenciement qu'ils demandent à leur direction, a-t-on constaté jeudi 20 août sur place.

Les salariés, qui bloquent leur entreprise depuis dimanche soir, ont décidé de menacer cette action pour se faire entendre de leur direction. Dans l'enceinte de l'entreprise, ils ont disposé plusieurs fûts d'huiles et d'additifs reliés au réseau d'évacuation des eaux de pluie qui se déverse dans un affluent de la Seine.

"conséquences dramatiques sur les poissons"


"Si nous n'obtenons pas satisfaction, nous sommes prêts à mettre notre menace à exécution tout en sachant les conséquences dramatiques sur les poissons", a expliqué Jean-Pierre Villemin, représentant CFDT transport de l'entreprise. "Mais perdre notre travail sans prime de licenciement décente, ce serait aussi dramatique pour les cinquante familles concernées par les mesures de la direction".
La direction de Serta n'a pas souhaité s'exprimer. (Nouvelobs.com avec AP)

Depuis quelques mois on peut voir à quel point le fameux dialogue social français en a pris un coup.
On ne se parle plus, on ne s'entend plus, on s'insulte (casse toi, pauvre ...) on kidnappe, on fait des bombes.
Aujourdhui on veut tuer les poissons de la Seine.
Au final on fait appel à la présidence de la République pour gérer des situations privées.
Tout est DEVENU rapport de force. L'espoir de ces personnes licenciés à retrouver un job me fait penser aux crétins qui brulent les voitures...Comme ces jeunes ils n'ont plus d'espoir!
En effet tous le monde ne peux être traders à la BNP.

Pour autant ces salariés sont ils des racailles, des délinquants, voir des térroristes?
Moi qui adore la pêche.
Ca n'aurait pas le même effet qu'ils aillent deverser leurs déchets au siège de leur socièté...

NOTRE SOCIETE EST INDIVIDUALISTE  et corporatiste ET DE MOINS EN MOINS solidaire du coup pour régler ses problèmes interne on menace tout le monde.





Partager cet article

Repost 0
Published by Républicain - dans social
commenter cet article

commentaires

RNV en musique.

Les musiques illustre parfois nos articles.