Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 novembre 2009 6 21 /11 /novembre /2009 13:53

Immigration/Droits de l'enfant: le "geste symbolique" d'un directeur d'école

20.11.09 |

Le directeur d'une école primaire d'Asnières (Hauts-de-Seine) a déclaré vendredi avoir signalé aux autorités et aux services sociaux le cas d'une de ses élèves de 10 ans, dont le père, un Marocain sans-papiers, a été expulsé, et dont la mère risque le même sort.

"En tant que directeur d'école je constate qu'une enfant est en danger. Je suis dans mon droit en signalant cette situation de violence. Pour moi, le préfet des Hauts-de-Seine est responsable", a déclaré à l'AFP Alain Luboz, directeur de l'école Mauriceau à Asnières-sur-Seine, qui qualifie son geste de "symbolique mais déterminé".

La Préfecture a réagi vendredi soir, par un communiqué, rappelant la situation irrégulière du couple: "Il a été proposé à Mme Haddaoui de rentrer au Maroc avec ses enfants en bénéficiant de l'aide au retour. Elle a choisi de rester irrégulièrement en France en 2007".

"Depuis cette date, elle est régulièrement informée qu'elle ne peut pas être régularisée et qu'elle a vocation à rentrer au Maroc où elle a des attaches familiales et où réside son mari", continue le communiqué.

Le directeur affirme avoir transmis son signalement à l'Aide sociale à l'enfance (ASE), qui dépend du conseil général, ainsi qu'au parquet de Nanterre et à l'Inspection académique des Hauts-de-Seine, à l'occasion du 20e anniversaire de la Convention internationale des droits de l'enfant célébré vendredi.

Le dossier concerne une famille marocaine, dont le père en situation irrégulière, Mohammed Haddaoui, avait été reconduit au Maroc en novembre 2007, malgré un élan de solidarité auquel s'étaient associés le député-maire UMP de l'époque, Manuel Aeschlimann, et son opposant d'alors Sébastien Pietrasanta (PS), devenu maire d'Asnières.

Depuis, le comité de soutien de la famille, dont fait partie le directeur de l'école, a tenté en vain d'obtenir la régularisation de la mère, restée en France avec ses trois enfants. Agés de 3, 10 et 14 ans, ils sont scolarisés en maternelle, primaire et collège.

"La préfecture a récemment notifié un refus à Mme Haddaoui, assorti d'une obligation de quitter le territoire français" (OQTF), a déclaré le directeur de l'école.

Contacté par l'AFP, l'Inspecteur d'académie des Hauts-de-Seine, Edouard Rosselet, a dit ignorer l'initiative.

Lemonde.fr


QUI EST LA FAMILLE HADDAOUi?

Conférence de presse publique Mercredi 24 juin, de 12h00 à 13h00, espace Francis Delage 27, rue de la Concorde à Asnières (92)

En présence des amis, soutiens et parents de Mohamed Haddaoui, ainsi que d’élus et de diverses personnalités.

Comme tant de ses compatriotes marocains, Mohamed Haddaoui travaillait dans le bâtiment en qualité de ferrailleur. En France depuis 1999, il avait demandé à être régularisé dans le cadre de la circulaire du 13 juin 2006, dite Sarkozy, à la préfecture de Seine-Saint-Denis. Pourquoi ce que d’autres ont obtenu lui a-t-il été refusé, nous l’ignorons ; toujours est-il qu’il a été arrêté au cours d’un contrôle d’identité en novembre 2007 et expulsé. Depuis, plus de 18 mois se sont écoulés. 18 mois que sa femme et ses trois enfants attendent courageusement et espèrent le retour de leur mari, de leur père. 18 mois que cette famille asniéroise vit essentiellement de la solidarité qu’elle a pu trouver auprès des amis, des proches, des enseignants et des parents d’élèves. Forts du soutien constant de la population d’Asnières et de ses élus de tous bords, nous avons multiplié les interventions auprès des autorités. Maintenant, Ils n’en peuvent plus et nous n’en pouvons plus ! Si Mme Haddaoui fait le choix déchirant de rester en France seule avec ses enfants, si M Haddaoui supporte cet exil forcé et solitaire dans un pays où il n’a plus guère d’attaches familiales (famille et belle famille vivent en France ou en Europe), c’est parce qu’ils ont conscience que l’avenir de leurs enfants est en France. Celui des deux ainés, collégien et écolière à Asnières, celui du bébé qui est né ici. Une nouvelle fois, nous allons tenter d’obtenir la régularisation des époux Haddaoui afin de permettre à cette famille de se retrouver enfin, et de reprendre totalement sa place en paix parmi nous.


Dire que L'ump et le PS donc nos élus  se sont mis "main dans la main" pour soutenir la famille HADDAOUI.

Voilà que deux ans aprés on va expulser sa femme et de fait ses 3 enfants. C'est "dégeulasse".

La famille Haddaoui va t-elle être le bouquémissaire de la politique du moment, plaire aux électeurs du Front National dans l'attente des élections régionales de mars 2010?

Je crains que oui.

La encore ou est le communautarisme ? Je ne vois pas d'associations de "quartiers" ou socio-culturel ou même cultuelle prendre la défense de cette famille.

A part bien sur RESF et quelques organisations (de gauche...)et qui n'ont pas la réputation d'être communautaire ou communautariste, mais plutôt "laiquard"

On a pu voir se mobiliser des hommes d'Eglise et prendre la défense de travailleurs sans papiers ...qui ont osés se révolter et sortir de leur condition pour dénoncer l'exploitation et/ou l'incohérence du système.

Je constate (et salue) seulement que Mr le Maire continu à soutenir Mme Haddaoui et ses trois enfants.

Comme il est dit dans le communiqué ci-dessus, si cette famille veut rester en France c'est bien que la France est encore un bon et beau pays pour l'avenir des ses enfants, comment lui reprocher cela?

(Michel Rocard ancien 1er Ministre disait: "la France ne peut pas accepter toute la misère du monde... mais elle doit en prendre ça part!")

L'ancien Maire lui, ni sa femme ne font pas encore mention de ce dossier douloureux sur leur nombreux blog et site internet.

Mais rappellez vous, en novembre 2007  les élections municipales étaient proche et les "Haddaoui" sont nombreux à être inscrits sur les listes électorales...

Citoyens Réveillez-vous!

 

A bon entendeur...Sauvons la Famille HADDAOUI!

Je vous invitent à signer la pétition de soutien

http://www.educationsansfrontieres.org/article24158.html

Partager cet article

Repost 0
Published by Républicain - dans injustice
commenter cet article

commentaires

RNV en musique.

Les musiques illustre parfois nos articles.