Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 avril 2011 2 12 /04 /avril /2011 19:59
Laicite.jpg
A l'attention des citoyens qui aspirent à une réelle laïcité 
Stop aux viols de la laïcité par les élus !


Mohamed AMIRI, essayiste et auteur de « A la hauteur du mépris » (à paraitre)
Lotfi BENKHELIFA, militant associatif, élu de Vénissieux
Idir BOUMERTIT militant associatif, élu de Vénissieux
Jeff ARIAGNO, militant associatif, élu de Vénissieux
Christine DESFOSSEZ cadre retraité de FPT
Bernard VERMEZ militant associatif

La laïcité est redevenue un enjeu de controverses et de polémiques.
Ainsi, tout comme d’autres thèmes tel que l’identité, l’immigration ou l’insécurité, une partie de la classe politique fait un usage abusif et dilatoire de ces sujets qui finissent par polluer l’espace public sans répondre aux questions concrètes des français.
Mais les citoyens ne sont plus dupes de cette stratégie de diversion portée par une politique de « matraquage médiatique »

En assénant en permanence des messages avec une sémantique biaisée – diversité, discriminations positives, échec du multiculturalisme, financement des mosquées, etc – cette vision a fini par imposer dans l’imaginaire collectif français l’idée d’une menace intérieure ou d’une cinquième colonne.

C’est donc dans le registre de la diabolisation d’un certains nombre de nos concitoyens que s'inscrit une partie des élites politiques et médiatiques de notre pays.
C'est pourquoi nous souhaitons, en tant que citoyens, profiter de ce débat pour rappeler quelques règles qui découlent du principe de laïcité, outil avec lequel nous sommes en totale adéquation.

Henri Pena-Ruiz affirme avec justesse :

« Elle le fait en conjuguant la liberté de conscience, qui permet aux options
spirituelles de s'affirmer sans s'imposer, l'égalité de droits de tous les hommes
sans distinction d'option spirituelle, et la définition d'une loi commune à tous
visant le seul intérêt général, universellement partageable. »
Pour mémoire, la loi de 1905 affirme très clairement que « la République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte ».

Pourtant, des entorses à ces dispositions de la loi de 1905 ne cessent de s’exprimer.
Ainsi, nombreux sont les élus qui, dans un registre pour le moins schizophrène, utilisent la laïcité comme outil de communication tout en n'en respectant ni les fondements ni la philosophie.
Voici quelques exemples de champions du double discours, qui prônent en théorie une vision laïque et républicaine mais appliquant dans les faits des pratiques communautaristes :

Le député André Gérin, instigateur du débat sur le voile intégral (burqa), ancien maire de Vénissieux, a largement été l'un des promoteurs du communautarisme dans sa ville. Pour se maintenir au pouvoir et asseoir sa légitimité, il a ainsi créé un véritable laboratoire du clientélisme religieux en négociant avec des associations de jeunes musulmans, entre 1985 et 1995. (Selon l’ouvrage « Discriminer pour mieux régner, une enquête sur la diversité dans les partis politiques, Vincent Geisser et El Yamine Soum »)

Selon le site Médiapart, « A Paris, deux millions d'euros ont été versés à 14 crèches confessionnelles juives, dont certaines, d'obédience orthodoxe. A l'époque, peu de remous, sauf en interne au Conseil de Paris. Le PS, l’UMP et le NC ont voté pour ces subventions. Les élus PCF/PG ont voté contre et les Verts se sont abstenus ».

Selon Alexis Corbière, un élu de gauche, « une Eglise catholique a été financée par de l’argent public. Des travaux de 4,2 millions d’euros sur un total d’environ 6 millions, pris en charge par la Mairie des Lilas (93) pour construire une Eglise neuve de 800 m2 et un Centre paroissial de 620 m2, car l’ancienne église, qui datait de 1887, plus petite, était devenue « vétuste »

D’autres élus n’hésitent pas à instrumentaliser les appartenances religieuses, comme une ressource, alors qu’ils sont censés représenter la communauté nationale et ses intérêts.
Récemment, la création au sein de l’UMP de « l’union des français musulmans », qui n’est pas sans rappeler le second collège colonial, confirme la vision communautaire des certaines élites de notre pays.

Enfin, existe dans la lignée de Maurras un courant qui conduirait à la reconnaissance d'une identité exclusivement « Chrétienne » de l’Europe. Ce serait oublier ainsi le plein et entier processus d’émancipation de la religion en Europe ainsi que le changement historique, lent douloureux et parfois violent de compromis entre le religieux et le politique.

Victor Hugo affirmait avec clarté: « l'Etat chez lui, l'Église chez elle ».

Cette maxime est très étrangère à une partie de nos responsables politiques.

* Nous entendons donc réaffirmer à travers cette pétition le principe de laïcité et de neutralité de l'État vis-à-vis des religions.
* Nous refusons que les lieux de cultes fassent l’objet de quelque financement public qui soit.
* Nous pensons que les élus qui ne respectent pas les principes de la loi de 1905 sont en contradiction complète avec notre modèle républicain et qu’ils doivent de fait démissionner de leur fonction.
* Nous refusons toute manipulation autour du principe de laïcité.

* Nous dénoncerons les entraves aux règles qu'il implique et nous publierons toute information sur les cas dans lesquels des élus de la République refusent de respecter l'esprit et la lettre de la loi de 1905, en l’instrumentalisent à leur profit.

* Nous proposons la fin du concordat qui est un traitement différencié entre les citoyens. Nous ne pouvons plus penser la République comme « une et indivisible », laïque, démocratique et sociale et continuer à rémunérer dans certains départements des prêtres, des pasteurs et des rabbins.

Nous savons qu’en période de crise, il n’est rien de plus facile d’utiliser la haine, ou d’appliquer le fameux adage "diviser pour mieux régner".

Nous le récusons et exigeons des solutions sociales, économiques, à travers un discours d’ouverture qui favorise le vivre ensemble et non un discours de haine qui monte les populations les unes contres les autres et qui profite aux extrêmes. En d’autres termes nous voulons des réponses et une vision à la hauteur des enjeux.

 

Pour signer: mesopinions.com/stop-aux-viols-de-la-laicite-par-les-elus-petition-

Partager cet article

Repost 0
Published by République Nous Voilà! - dans vivre ensemble
commenter cet article

commentaires

RNV en musique.

Les musiques illustre parfois nos articles.