Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
7 décembre 2009 1 07 /12 /décembre /2009 09:59


Malika Ménard née le 14 juillet 1987 à Rennes est la 63e Miss France, élue le samedi 5 décembre 2009, avec l’écharpe de Miss Normandie. Malika est étudiante en 3e année de droit à l’université de Caen, elle souhaite devenir journaliste. Quelle belle victoire pour Malika Menard, élue Miss France 2010 lors de la cérémonie qui s’est déroulée samedi soir à Nice. C’est une double victoire pour notre nouvelle Miss France car elle remporte le titre mais  surtout c’est le public qui a décidé de sa victoire. Car cette année, grande nouveauté puisque pour les 5 finalistes, c’est le public qui a départagé ! Ainsi, ce sont les téléspectateurs uniquement qui ont décidé que Malika Menard serait la nouvelle Miss France. Bravo donc à Malika Menard qui est notre nouvelle Miss France, et dont le public peut être fier vu que c’est lui qui a fait son choix...
Voilà une "élection" qui va mettre du contenu dans le débat sur l'identité nationale, et qui permettra peut être de changer un petit peu les mentalités.



Dans le même temps miss Le Pen junior annonce sa candidature aux "élections" régionnales de mars 2010 sur une liste FN...




Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
26 novembre 2009 4 26 /11 /novembre /2009 10:19

L'économie française sans immigrés pendant un jour

 
24/11/2009 | 

Appeler les immigrés en France à ne pas venir travailler, à ne rien acheter et à ne rien vendre pendant 24h le 1er mars 2010 : c'est l'objectif d'un collectif pour montrer que, sans immigration, l'économie française tournerait au ralenti.

L'idée n'est pas neuve, mais elle est originale. Le 1er mai 2006, un vaste mouvement de boycott économique était lancé par les populations d'origine hispanique aux Etats-Unis. Le principe est simple : ne pas aller travailler, ne pas aller à l'école, ne rien acheter et ne rien vendre. Pendant 24 heures.

L'objectif ? Démontrer le rôle de l'immigration dans la bonne marche de la vie économique du pays. Résultat : des usines contraintes de stopper temporairement leur production et, le même jour, près de deux millions d'immigrés manifestaient dans les rues de Los Angeles.

C'est cette «journée sans immigrés» que Nadia Lamarkbi veut reproduire en France. L'idée lui est venue après la polémique sur les propos du ministre de l'Intérieur Brice Hortefeux lors des universités d'été de l'UMP. «Ça a été le déclic», confirme cette journaliste franco-marocaine de 35 ans, qui «depuis longtemps» avait «le désir d'agir contre le mépris» vis-à-vis des populations immigrées.

 

Un boycott ouvert à tous

Rapidement, un collectif se crée pour promouvoir cette idée. Un site internet et un blog sont mis en place. Et la mayonnaise prend. La page Facebook de «la journée sans immigrés» compte déjà près de 5.000 membres et 10 comités locaux ont vu le jour.

Les «24 heures sans immigrés» auront lieu le 1er mars 2010. Une date symbolique puisqu'elle marque le cinquième anniversaire de l'entrée en vigueur du code de l'entrée et du séjour des étrangers et du droit d'asile (CESEDA), qui instaurait une immigration «choisie» sur des critères économiques.

«Nous voulons marquer les esprits et faire en sorte que le regard qu'on porte sur les immigrés change en France. Aujourd'hui, le mot «immigré» est quasiment devenu une insulte. Ce n'est pas normal», explique Nadir Dendoune, porte-parole du collectif.

Si le mouvement est principalement destiné «aux immigrés et à leurs descendants», «tous les non-immigrés solidaires et conscients de l'apport des immigrations à la croissance de notre pays» peuvent aussi participer au boycott. «Blacks, blancs, beurs, de gauche, de droite… ça doit être une cause nationale. Nous avons même envoyé une invitation à Nicolas Sarkozy. En tant que fils d'immigré, il doit se sentir concerné », ironise le journaliste.

 

Premiers soutiens

Dans la charte, publiée sur son site internet, le collectif assure vouloir «garantir une action indépendante en refusant et en se prémunissant de toute tentative de récupération». Mais ses membres savent que l'appui des politiques et des associations est «nécessaire pour que l'initiative fonctionne», admet Nadir Dendoune. «Nous avons déjà été contactés à de nombreuses reprises par des hommes politiques et des syndicats. Nous allons négocier avec eux. Tout en conservant notre indépendance».

Le député socialiste de Seine-Saint-Denis, Daniel Goldberg, a déjà apporté son soutien au projet : il regrette que des Français de la deuxième ou de la troisième génération «soient encore vus comme des étrangers».

Et le Réseau éducation sans frontières (RESF) pourrait aussi répondre présent. Son président, Richard Moyon, se félicite d'ailleurs de «l'élargissement récent de la palette d'actions sur la question de l'immigration». Une réaction, selon lui, «à la politique xénophobe menée par le gouvernement».

Interrogé sur cette initiative au Talk Orange-Le Figaro, Eric Besson a répondu : «Ne créons pas des épouvantails qui 'existent pas. » Et le ministre de l'Immigration d'ajouter : «Ce n'est pas la peine d'inventer une stigmatisation».

Lefigaro.fr


Que va donner cette journée ?


Les classes populaires vont elles se mobiliser grâce à internet et à la hauteur de leurs discriminations?

Je crains que non. D'une part, la grande majorité des "immigrés" sont des smicards et dans des situations précaire. Lorsque l'on gagne 1000€ par mois, faire grève une journée, ça grève le budget et vu les prix des loyer ...d'autre part comme il est dit dans l'article pour que cela réusisse il faudrait une organisation "Politique" et la encore c'est la dèche.

"On réflechis mieux le ventre plein"!

Nous saluons Nadia lamarkbi qui grâce à cette initiatives va nous permettre de pouvoir compter les forces "Beurgoises" de ce pays!!!

il va y avoir une confusion entre travailleurs immigrés et français issus de l'immigration. Mais ce sont ces derniers qui sont  stigmatisés par les propos de M. Hortefeux. Et cela soulève  les questions de savoir si les français issus d'anciennes immigrations extra-européennes, ayant une double culture, pourront un jour être perçus comme des français ? Ou bien si l'identité française ne peut être attribuée qu'à condition d'une certaine aculturation ?


A bon entendeur... bouge toi!

Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
10 novembre 2009 2 10 /11 /novembre /2009 19:54


Le 9 novembre 1989, le mur de Berlin tombait et mettait fin à la partition de la ville symbole d’un autre partage, celui du monde, sous l’égide des accords de Yalta signés à la fin de la seconde guerre mondiale.

La chute du mur c’est avant tout la fin de la doctrine communiste dans les pays de l’est, martyrisé sous Staline et vivant sous le régime de la dictature et de l’oppression soviétique.

Cet anniversaire est à célébrer encore et encore tant il marque l’avènement de la démocratie pour les pays satellites de l’ex-URSS mais aussi en ce qu’il constitue l’acte de décés d’une idéologie dont certains membres de l’intelligentsia française se firent les compagnons de route en toute inconscience criminelle.

En 2009, les idéologies ont la vie dure et si le communisme ne produit plus ses ravages en Europe, d’autres « ismes » se font jour pernicieux et dangereux pour la démocratie.

Ainsi en est il du communautarisme.

A Asnières, comme partout en France, un mur se dresse progressivement entre les tenants d’un communautarisme forcené visant à isoler certains quartiers et éloigner un peu plus certains de nos compatriotes de la République de ses lois, ses droits et ses devoirs.

La tentation est grande pour le politique d’accepter cet asservissement et de caresser la main du communautarisme en tentant de capter les voix de ceux qui le serve.

Mais le communautarisme comme tout les « ismes » du défunt 20ème siècle est avant tout un totalitarisme et surtout une menace constante pour la république laïque et universelle que nous défendons ici.

Le mur communautaire c’est l’affirmation ostensible d’une identité religieuse par tous moyens au détriment des rêgles élémentaires du vouloir vivre ensemble.

A Asnières, plus de cinquante nationalités différentes cohabitent dans la paix.

C’est chaque jour que nous devons oeuvrer pour que jamais aucun mur ne puisse être élevé par ceux qui contestent l’enseignement laïque, l’accès à la médecine pour tous et l’égalité des droits entre homme et femme au nom de leur respectable croyance.

Les murs ne sont pas tous de briques certains se construisent sur l’indifférence, la précarité et l’endoctrinement.

Ainsi en est il du communautarisme aujourd’hui.

En homme et femme libre, de la Redoute aux Grésillons, des Bourguignons à Flachat il faut le répéter, il n’y a qu’un seul Asnières !

 

http://www.asnieresrepublicain.com/



Dans un précèdent article, je saluais le courage politique de Mr Laurent Martin Saint-Léon anciennement adjoint au maire (UMP) qui à soutenu en son temps la famille Haddaoui...

La question du communautarisme que soulève Mr Saint-Léon nous touche plus particulièrement.
Nous sommes d'accord avec vous, Mr Saint Léon il y bien un mur entre "nous" français d'origines africaine et magrhébine et tous les articles de mon blog sont là pour en faire le constat.

Je vous renvoie la question : qui fait du communautarisme dans ce pays ?
Que cache ce débat sur l'identité nationale voulu par un "ex"socialiste passé à l'UMP?

Quelle est la visibilité des arabes ou/et des musulmans de France ?
Qui est son leadeur?  Surement pas Fadela Amara!
Quelles sont les communautés les mieux organisées en France?
Surement pas les "arabes"!
Attention là encore au sens des mots car les mots ont un sens.

Non le communautarisme n'est pas synonyme de dictature.
C'est le ghétto qui fait le communautarisme!

Comme vous, nous souhaitons LE VIVRE ENSEMBLE.
Mais comment y arriver quand, à commencer par TOUS les partis politiques crédibles
(ceux qui font la République) qui usent et abusent du communautarisme dans un but électoral comme vous dites et ainsi entretenir le "Discriminer pour mieux régnier".
Asnières a été, je le rappelle, un certain laboratoire...

Ceci dit VOTRE ARTICLE va dans le bon sens, on peut aperçevoir en vous  une possible alternative si "vous" comprenez que la laicité doit s'appliquer à tous, et que "vous" respectez les croyances de ces nouveaux français.


Une pensée à tous les murs du Monde
en Palestine, aux Etat-Unis, en Corée etc etc...

Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
5 novembre 2009 4 05 /11 /novembre /2009 19:13

Carte scolaire : la Cour des comptes pointe un risque de ghettoïsation

Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 15:18


Être musulman en France
Un entretien avec Frédéric Lenoir, Directeur du magazine « Le Monde des Religions » qui consacre son numéro de rentrée aux musulmans de France. Philosophe et historien des religions, l’intellectuel, touche-à-tout de talent, auteur d’essais sur le bouddhisme, de romans à succès, et d’une pièce de théâtre « Bonté Divine ! », explique l’angle historique, sociologique, et nécessairement distancié, sous lequel il a abordé la « galaxie islam ».
Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
12 septembre 2009 6 12 /09 /septembre /2009 11:29
 Hortefeux invité de musulmans d'Auvergne à Clermont-Ferrand

PARIS — Le ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, s'est rendu, vendredi soir, à Clermont-Ferrand pour partager un dîner de rupture du jeûne à l'invitation de musulmans d'Auvergne, selon un communiqué du ministère.

Accueilli par le président du Conseil régional du culte musulman, Erhan Gül, le ministre "a souligné son attachement à un dialogue approfondi entre l'État et les musulmans de France, sur la base des valeurs républicaines de liberté, d'égalité, de fraternité et de laïcité", selon le texte.


"En cette période de Ramadan si importante pour nos concitoyens de confession musulmane", Brice Hortefeux "a également tenu à rappeler combien ce mois de recueillement et de compassion était un symbole de paix, de tolérance et de partage".


M. Hortefeux " a manifesté sa volonté d'oeuvrer pour permettre à chacun, quelles que soient ses origines ou ses convictions, de trouver pleinement sa place dans notre République", a-t-il ajouté.

M. Hortefeux suscite depuis jeudi un tollé à gauche après la diffusion d'une vidéo dans laquelle il se livre à une réflexion équivoque sur un jeune militant UMP beur le week-end dernier à Seignosse (Landes).


Copyright © 2009 AFP. Tous droits réservés.


Le ministre aurait pu amener sa compatriote F.AMARA partager ce repas.
Au fait, le mouton a été égorgé dans quelle baignoire?

A bon entendeur ...
 
Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
10 septembre 2009 4 10 /09 /septembre /2009 16:00

Copé ou comment se faire remarquer

Ludovic Vigogne

C'est désormais un des fondamentaux de la droite française: Xavier Bertrand et Jean-François Copé sont ennemis. Depuis six mois et l'arrivée à la tête du parti du premier, le second, qui connaît l'atout que représente une telle formation dans une carrière, boude souvent les raouts UMP. Le premier a néanmoins invité le second à participer à un débat sur le grand emprunt à l'université d'été du parti à Seignosse (Landes). Le président du groupe UMP à l'Assemblée est donc venu et en a profité pour se faire remarquer.

D'abord son arrivée, hier après-midi, n'est pas passée inaperçue: au beau milieu du discours de Jean-Louis Borloo, qui a marqué un long, très long silence. Ensuite, il profite de la tribune pour faire entendre sa différence. Copé se dit pour la suppression des départements, une plus grand maîtrise des déficits, un apprentissage davantage favorisé de l'arabe dans les collèges et lycées, ou encore pour que le fruit de la taxe carbone soit réservé spécifiquement à des investissements écolos.

Le député-maire de Meaux soigne aussi sa côte auprès des militants: moult poignées de mains et photos à l'heure de l'apéro, tournée des tables au dîner. Mais Copé, à la différence des autres personnalités présentes, ne dîne pas ici. Il a convié les journalistes dans un restaurant non loin de là. Autour de la table, nous sommes 33. Belle affluence (qui n'est pas sans rappeler celle que connaissait Nicolas Sarkozy quand il procédait de la même manière), mais peu de confidences.

Ce matin, Jean-François Copé est resté pour écouter les discours de Xavier Bertrand et François Fillon.


 

C'est à se demander qui est communautariste?
Ou plutôt qui veut nous enfermer dans le communautarisme?
A l'image des corses ou des bretons, L'ARABE, bientôt langue régionnale ?
Si on instaure des cours d'arabes dans les écoles primaires de Neuilly, 
alors là, je dis Yallah!

A bon entendeur...

Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
24 juillet 2009 5 24 /07 /juillet /2009 19:26

Quel temps pourri  ce 24 juillet 2009 à Asnières sur seine. Allez on va au cinéma...

Dany Boon est issu d’une famille modeste du Nord, il est né d’un père algérien kabyle ex-boxeur devenu chauffeur routier, et d’une mère française, ch'timie. Il emprunte son nom de scène à un héros d'une série télévisée, Daniel Boone, un trappeur américain.


Kad Merad, de son vrai nom
Kaddour Merad, est un comédien, humoriste et scénariste franco-algérien né le 27 mars 1964 à Sidi Bel Abbes en Algérie et ayant passé sa petite enfance à Balbigny (Loire) mais surtout à Ris-Orangis (Essonne).



C'est quand même paradoxal. Ce film qui a pété le box office du cinéma français, a été fait par  un réalisateur et acteur "franco algérien".

Bien que ça ne soit pas d'actualité j'avais envie d'écrire cet article juste pour vous dire:

"République Nous Voilà!"



A BON ENTENDEUR...bon film

Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 21:14

Dany Boon appelle à contrer le FN à Hénin-Beaumont

Le Front national véhicule des idées à l'opposé de notre identité régionale. Le Nord–Pas-de-Calais a toujours été une terre d'accueil, de tolérance, de respect de l'autre et de ses différences", écrit l'humoriste et réalisateur Dany Boon vendredi. Il a adressé, via son bureau de presse, un communiqué aux habitants de Hénin-Beaumont, les appelant à voter contre le FN au second tour des municipales.

"Quoi qu'il se soit passé dans votre ville, quelles que soient vos colères et vos frustrations, rien ne justifiera jamais de voter pour un parti d'extrême droite. J'appelle donc à voter contre le Front national au 2e tour des municipales d'Hénin-Beaumont ce dimanche", ajoute le réalisateur de Bienvenue chez les Ch'tis.

La liste du Front national est arrivée dimanche largement en tête du premier tour avec 39,3 % des voix, devant celle du divers gauche Daniel Duquenne (20,2 %).

LEMONDE.FR avec AFP
Bravo Dany d'avoir pris position contre le FN.

Une fois de plus le FN profite de la faiblesse de ses adversaires. Ce qui est intéressant dans cette élection est que les héninois ont voter FN sur des enjeux locaux et pas sur le fond de commerçe du FN
Le FN (au niveau national) VA T IL RENAITRE DE SES CENDRES ? Sarko va t-il pouvoir garder les électeurs du fn pour les prochaines élections présidentielles ? Je penses que Tout dépend de la réussite ou de l'échec de la politique sécuritaire, et d'identité nationale l'avenir nous le diras.

Mais ou sont les ZIDANE, et consors, pourquoi ne prennent ils pas position, ha j'oubliais c'est surement dans leur "contrat". Passons sur ces beurgeois ou plutôt ces "collabeurs*" qui moins ils en disent mieux il ramassent.

* collabeur = maghrébins qui milite pour un parti politique traditionnel et/ou qui est bien installé socialement et qui fait ne fait rien pour participer au changement de ses congèneres et comme les places sont rare il participe à la stigmatisation des cités pour gagner ses galons .

En me relisant, je me dis que j'y vais un peu fort, qu'en pensez vous?


A bon biloute...Salut!
Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article
26 juin 2009 5 26 /06 /juin /2009 19:53

Asnières : mobilisation contre une expulsion 

Le directeur de l'école primaire Mauriceau, à Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine), et le maire PS Sébastien Pietrasanta ont réclamé mercredi, lors d'une réunion publique la régularisation, d'une Marocaine, mère de trois enfants, pour obtenir le retour de son mari expulsé en novembre 2007. «Je demande au préfet de prendre ses responsabilités. Il a le pouvoir de régulariser Mme Haddaoui et de permettre le retour en France de son mari», a lancé Alain Luboz, directeur de l'école, devant des parents d'élèves, amis de la famille et membres du Réseau éducation sans frontières (RESF). Le chef de l'établissement, où est scolarisé l'une des trois enfants du couple, âgée de 9 ans, s'est dit «ému de la fierté et du courage dont fait preuve Mme Haddaoui», malgré une «situation de dépendance» aux «bons d'alimentation et aux aides municipales» engendrée par l'expulsion de son «mari qui travaillait». L'aîné du couple, âgé de 13 ans, est scolarisé dans un collège de la ville. Le cas de Mohammed Haddaoui, qui avait été arrêté le 7 novembre 2007 et expulsé après 16 jours en centre de rétention, avait suscité un élan de solidarité à Asnières. A l'époque, le député-maire UMP de la ville, Manuel Aeschlimann, et son principal opposant socialiste, qui lui a succédé, avaient lancé un appel commun pour son retour.


Leparisien.fr


J'ai en son temps manifesté avec le comité de soutient qui c'est constitué, en vain.
Une mobilisation sans précédent s'était faite autour de la situation del a famille Haddaoui, parents d'élèves de deux enfants scolarisés à Asnières (école Mauriceau et collège Truffaut) et qui à été expulsé.

 

Plusieurs rassemblements ont eu lieu notamment à l'occasion de la venue  annoncé de Ramatoulaye Yade secrètaire d'Etat aux droit de l'Homme qui au final n'est pas venue !

Partout en France, des parents et enseignants se mobilisent contre l'expulsion de parents sans papiers d'enfants scolarisés.

 


Je veux dire aujourd'hui merci et rendre Hommage à ces parents d'éleves et enseigants de s'etre mobilisés de la sorte.

Un militant de l'êxtreme droite bien connu du microcosme politique asnièrois  m'avait fait à l'époque une remarque pertinente :

"C'est drôle, tous les manifestants présents sont en trés grande majorité des français de "souches"!
Mais ou sont donc, les habitants des quartiers Nord, pourquoi ne soutiennent t-ils pas cette famille respectable ? Pourtant vous êtes nombreux, trés nombreux".

Paradoxalement, ce jour là j'ai réalisé que mon combat ou plutôt mes objectifs de faire avancer la cause du "vivre ensemble" seraient trés...impossible à atteindre.

Aprés tout:  "Impossible n'est pas Français !"

Pour revenir à cette expulsion tous les élus d'Asnieres à part l'extrême droite se sont mobilisés et signés des petitions de soutien. Parmi ces élus certains ont signés les lois "Hortefeux" et un ministere de l'identité nationale. Résultat les expulsions ont augmentés en 2009

J'ai eu l'occasion de rencontrer Mr Strodza Préfet des Hauts de Seine lors d'une rencontre entre le mouvement citoyenneté/démocratie et Yazid SABEG commissaire au gouvernement à l'égalité des Chances.
Lors de ce débat, Mr le Préfet  nous à raconté son parcours de fils d'immigrés polonais (au moins un qui n'a pas fini plombier).

J'ai été agréablement surpris ce soir là par son empatie, son ouverture et sont accessibilité.


Malgré cela je crains que Mr HADDAOUI soit victime de la politique du chiffre ou pourquoi pas de la Raison d'Etat.

Allez Mr le Préfet un petit geste d'humanité on ne le dira à personnes  et surtout pas aux médias.




Repost 0
Published by Républicain - dans vivre ensemble
commenter cet article

RNV en musique.

Les musiques illustre parfois nos articles.